Une nuit dans un Shukubo à Kôya-san

Une nuit dans un Shukubo à Kôya-san
 

Connu au Japon pour être le pilier de la religion bouddhiste, le mont Kôya est peut-être le plus important culturellement après le mont Fuji. Le plus simple pour y accéder est un départ de la gare Namba d’Osaka en empruntant la ligne Nankai jusqu’à Gokurakubashi. C’est un trajet agréable car vous entrerez petit à petit dans la campagne japonaise entourée de montagnes, véritable contraste lors d’un départ de l’une des plus grandes villes du Japon. Depuis Gokurakubashi, vous aurez le plaisir d’emprunter le téléphérique jusqu’à la station où un bus vous conduira jusqu’à la ville de Kôyasan. Se rendre dans ce sanctuaire saint entouré d’une nature apaisante donne réellement l’impression d’évasion et de liberté. C’est un véritable voyage qui permet de se déconnecter du monde.


Kôyasan et un petit village de montagne paisible, comptant une cinquantaine de monastères et temples se dispersant aux abords des habitations et dans les magnifiques forêts de cèdres et sapins. L’un des plus impressionnant est le temple Tôrô-dô décoré de milliers de lanternes dont certaines seraient allumées depuis des siècles sans jamais avoir été éteintes. Aussi, Kôyasan abrite l’un des plus grands cimetières du Japon, Okuno-in. Dans cette forêt, vous contemplerez la statue du fondateur du bouddhisme Shingon Kobo Daishi reposer dans une éternelle méditation. C’est un lieu spirituel fort, magnifique le jour grâce à la lumière pénétrant les grands arbres majestueux mais qui peut être visiter la nuit, éclairé de centaines de lanternes au bord des chemins.


C’est pourquoi séjourner une nuit dans un monastère, appelé Shukubo, est une expérience à ne pas manquer ici. A votre arrivée, vous serez accueilli par les moines qui vous conduiront vers votre chambre bien sûr de style japonais. Vous y entrerez après avoir ôté vos chaussures par la porte coulissante. Le plancher est recouvert de tatamis, la décoration interieure est très simple mais d’une grande sérénité. Les murs présentent quelques calligraphies et estampes et au milieu de la pièce se trouve une table basse où vous pourrez prendre votre dîner. Chaque chambre est séparée par des cloisons de papier (le Washi), il est donc important de respecter le plus grand silence. Certaines chambres vous permettent de contempler un superbe jardin japonais, alors choisissez bien lors de votre réservation. Le soir, les moines viendront vous apporter le repas végétarien qui nourrira votre esprit. L’alcool n’est pas interdit dans ces lieux si vous souhaitez accompagner votre met d’un délicieux Sake. Les moines viendront vous installer vos futons pour que vous vous reposiez avant le prière matinale du lendemain. Celle-ci commence en général vers 6 heures du matin et vous plongera dans une atmosphère spirituelle inoubliable.









**********************************
Omni Links Europe
Omni Links Europe
**********************************