La région de Kochi, berceau de l'île de Shikoku

La région de Kochi, berceau de l'île de Shikoku
 

Nombreux sont les visiteurs qui souhaitent s’aventurer loin des grandes villes de l’archipel et découvrir les secrets cachés des espaces naturels du Japon, des petites villes et quartiers anciens. Au sud de l’île de Shikoku, la ville de Kochi et sa région offrent un large choix d’activités et de découvertes, au fin fond de la magnifique campagne japonaise.


Autrefois appelé Tosa, la ville de Kochi était le siège du clan Chosokabe qui unifia Shikoku à la fin du XVI ème siècle. Proche de la station “Kochi Jo mae”, se dresse l’un des châteaux les mieux conservés du Japon, construit à l’origine en 1603, il fut en partie détruit par un incendie 2 siècles plus tard mais une grande partie de sa structure a été épargnée.  Ce château est fortement recommandé au printemps pour admirer les nombreux cerisiers en fleurs qui l’entourent. Proche du château, vous pourrez déguster les spécialités de la région (boeuf noir d’Okawa, Bonite grillée à la sauce ponzu, sauce citronnée) et goûter le délicieux sake, au marché Hirome, du nom du chef cuisinier du seigneur féodal de Tosa, Shigeaki Hirome Fukao.


Au sud-est, vers le cap Muroto, qui s’étend vers l’océan pacifique, la ville de Muroto conserve un quartier ancien. Arpenter les petites rues calmes de Muroto et vous vous imaginerez à l’époque du Japon féodal. Ce quartier est aussi appelé le quartier des typhons, à cause des vents violents qui viennent frapper le cap sud de Shikoku. Mais la très bonne qualité du bois de la région et l’ingéniosité architecturale  permettent encore aujourd’hui à ces vieilles maisons de résister à cette menace.


Pour les passionnés d’art, rendez-vous à une heure de train de la ville de Kochi, en direction d’Akaoka, petite ville portuaire abritant le musée du peintre Ekin, célèbre peintre de la fin de la période Edo. En juillet se tient le festival Ekin, en son hommage, Ekin ayant vécu une grande partie de sa vie dans la ville d’Akaoka. Non loin de Muroto, à Kitagawa, vous trouverez également une réplique très réussie du jardin de Giverny de Claude Monet !

Quelques kilomètres au nord, vous pourrez vous rendre aux très impressionnantes grottes calcaires de Ryuga, où on été découverts des vestiges de la préhistoire, plus particulièrement de la période Yayoi, (400 av J.C - 250 av J.C). En plus d’être un site archéologique majeur, c’est un site naturel magnifique.


Le centre de Shikoku est montagneux, le paysage est grandiose, vous vous ne lasserez pas de cette somptueuse et calme  campagne japonaise. A environ une heure au nord de la gare de Kochi, vous pourrez accéder à un panorama fantastique sur une véritable mer de nuages en vous rendant au point d’observation de la petite ville d’Otoyo. De là, vous verrez les pics montagneux qui vous entourent, tels que le mont Kajigamori culminant à 1395 mètres qui offre de belles possibilités de randonnées. (notez que le point d’observation d’Otoyo n’est pas accessible le mardi et ouvert de 10h à 17h). Une des plus belles randonnées de la région se trouve au parc naturel de Nakatsu Keikoku à l’ouest. Vous pouvez y accéder en transport depuis la gare de Kochi en empruntant la ligne JR Dosan, jusqu’à la station Nishi-Sakawa, puis un bus vous conduira  jusqu’au point de départ de la marche. La randonnée longe en partie la rivière et les sublimes cascades cachées dans de gigantesques gouffres. Vous aurez aussi l’occasion de vous relaxer dans les sources d’eau chaude de Nakatsu Keikoku Yunomori proche de l’arrêt de bus. Vous y trouverez des bains extérieurs entourés par la belle nature avoisinante.


Au nord, la région de Niyodogawa est à ne pas manquer pour profiter d’une balade au bord de la rivière Kitagawa où dans la rivière à bord d’un rafting où d‘un kayak ! A l’ouest de cette partie de Kochi, le mont Myojin vaut le détour, notamment en hiver pour ses magnifiques murs de glaces des cascades gelées en hiver, entre décembre et février. En Septembre, des pêcheurs viennent la nuit, naviguer sur la rivière Niyodo. Ils portent avec eux des torches enflammées qui illuminent la vallée, et pêchent le “Ayu”, poisson d’eau douce que l’on trouve généralement dans les eaux glacées de Hokkaido. Cette pêche traditionnelle est nommée Hiburi-ryo, c’est un spectacle  unique, et vous serez chanceux d’y assister ! Pour cela, rendez-vous au Parc Hakawa, non loin de la ville de Kochi.

 








**********************************
Omni Links Europe
Omni Links Europe
**********************************