Au nord de Kyushu, la région historique d’Oita

Au nord de Kyushu, la région historique d’Oita

Au nord est de Kyushu, durant l’ère “Sengoku”, période de trouble et de guerres incessantes au  15ème et 16ème siècle au Japon, il y avait une province puissante, celle du clan Otomo de la province Funai, aujourd’hui nommée préfecture d’Oita. Vers la fin du 16ème siècle, cette province se développa considérablement, ouvrant son port au commerce extérieur avec la Chine et le Portugal. Son leader était à cette époque le daimyo Otomo Yoshishige qui après sa rencontre avec le missionnaire Navarrais Saint François-Xavier, se convertit au christianisme et s’ouvrit à la culture européenne. Aujourd’hui, ce sont tous ces témoignages historiques son passé traditionnel et ses sites naturels incroyables qui font de Oita, une partie du Japon qu’il ne faudrait pas négliger.


Situé sur la côte est, face à la mer de Bungo du nom de l’ancienne province, la ville de Usuki conserve l’un des plus beaux quartiers historiques de la région de Kyushu. Vous serez entouré de maisons de bois noir au murs blancs, à l’architecture traditionnel de style Edo, superbement rénovées. C’est un quartier très calme qui cache de nombreuses ruelles étroites et mystérieuses. Sur votre chemin, vous croiserez de petits temples Shinto, maisons de samouraïs et quartiers marchands (Hacho oji) qui vous plongerons plusieurs siècles dans le passé. La ville de Usuki conserve également un château protégé naturellement par son paysage de montagnes, de rivières et de collines. Mais cela n'empêcha pas le clan Shimazu originaire de la région de  Kagoshima, de le conquérir en 1578 lors de la bataille de Mimikawa.

A environ 6 kilomètres à l’ouest du centre d’ Usuki, vous trouverez un autre site historique à ne pas manquer. C’est vers la fin du 12ème siècle, à la fin de la période Heian et début de la période Kamakura qu’auraient été sculptées dans la pierre volcanique, ces nombreuses statues de Bouddha, ornant un temple magnifique caché dans une vaste forêt.  


A 40 kilomètres au Nord d’Oita, de similaires statues de pierres datant approximativement de la même période sont visibles près du mont Taharayama, superbe sommet montagneux conseillé pour la randonnée. Vous pouvez l’atteindre facilement depuis Nakayamaga au sud ouest. Plus au nord, se cache aux pieds du mont Futago un temple tout aussi mystérieux. C’est le temple Ashi Hikiyama, accessible par un escalier de pierre gardé par deux statues de divinités “Nio”, les impressionnants gardiens de la religion bouddhiste, empêchant les mauvais esprits de pénétrer dans ce sanctuaire bâti en 718. Autour, vous pourrez profiter de belles balades dans les sentiers forestiers, recommandées notamment lors du changement des couleurs des feuilles à l’arrivée de l’automne.


Toute cette partie nord est de la préfecture d’Oita dresse un magnifique portrait de la véritable campagne japonaise. Si vous vous rendez à  Bungo Takada, vous verrez dans un décor montagneux à couper le souffle, quelques rares maisons et petites fermes bâties au milieu de rizières cultivées depuis le 11ème siècle.  


Enfin, Oita est réputée pour ses onsens, alors ne vous privez pas d’un bain chaud dans les eaux volcaniques de la région. Près de Beppu se trouve un bassin de sources d’eau chaude connu comme “l’étang de l’enfer”, nommé ainsi pour sa couleur de lave. N’ayez pas peur de vous y baigner, contrairement à son aspect, l’eau de ce onsen est bienfaitrice et peut guérir la peau, notamment les brûlures.











**********************************
Omni Links Europe
Omni Links Europe
**********************************